Contenuto di pagina

UNE CONTRIBUTION À LA MOBILITÉ ENTRE l’UNION EUROPÉENNE LA TUNISIE ET LE MAROC

Un accord de partenariat pour la mobilité a été signé le 3 mars 2014 par la Tunisie et par l'UE, notamment entre 10 États membres, parmi lesquels l’Italie. Le partenariat pour la mobilité avec la Tunisie est le second en son genre avec un pays riverain de la Méditerranée, suite à la signature du premier accord de partenariat avec le Maroc au mois de juin 2013.
L'action du projet MENTOR, en cohérence avec les indications fournies dans les deux accords, contribue à atteindre quelques-uns de leurs objectifs, en particulier : 

  • la simplification des procédures d’accès et résidence régulière au sein de l’UE pour les citoyens tunisiens et marocains, à travers le développement d’un dialogue sur les questions relatives aux visas pour les séjours de brève durée;
  • une meilleure information fournie aux citoyens tunisiens et marocains sur les options de migration régulière au sein de l’UE, y compris les conditions d’admission en vigueur dans les différents États membres, ainsi que les droits et les devoirs y attachés, et la prise de conscience des risques dérivant de la participation à des tentatives de migration illégale;
  • la promotion d’opportunités légales de migration, d’emploi, d’étude et de formation qu’offrent les États membres participant au projet ;  en particulier en renforçant la capacité des autorités locales et des services publics qui s’occupent d’insertion au travail, et en facilitant la migration temporaire et circulaire  à travers une meilleure information et la promotion d’initiatives concrètes et efficaces; 
  • l'acquisition de la part des étudiants, des travailleurs et des migrants résidant légalement dans l’UE, de compétences professionnelles ou académiques qui leur permettront, à leur retour en Tunisie et au Maroc, de développer des activités économiques ou d’améliorer leur emploi
  • le développement de politiques et d’accords servant à promouvoir des stratégies « avantageuses pour tous », des migrations qualifiées aussi bien pour les pays de départ que pour les pays de destination, ainsi que la mise en œuvre de politiques servant à prévenir et à faire face à la « fuite des cerveaux », également moyennant la promotion de la migration circulaire et de la mobilisation des compétences.

 

ZONES D’INTERVENTION

MENTOR est un projet mis en œuvre en Italie et plus précisément au Nord, dans les zones métropolitaines de Milan et de Turin, qui sont les principales villes de destination des flux migratoires et où, en réalité, les communautés marocaine et tunisienne comptent parmi les plus anciennes et les mieux intégrées. En effet, la communauté marocaine de Turin, avec ses plus de 27.000 résidents dans la ville métropolitaine de Turin, est la plus grande d’Italie (une grande partie est originaire de Khouribga qui avec Béni Mellal et Fqih Ben Salah – principalement orientée à Milan et en Lombardie – représente la principale région de provenance  – migration légale et illégale – en Italie). 
Pour ce qui concerne les pays tiers, l’action MENTOR intéresse le Maroc et la Tunisie, deux pays signataires de l’accord de partenariat pour la mobilité ; au Maroc la nouvelle Région (selon le processus en cours de « régionalisation avancée ») de Beni Méllal - Khenifra, et en particulier les provinces de Khouribga, Fquih Ben Salah et Beni Mellal. Comme il a été dit plus haut, ces villes et leurs provinces représentant la principale région de provenance des Marocains résidant à Milan et à Turin. 
En Tunisie, la région du Grand Tunis (les quatre gouvernorats composant Tunis) représente la zone pilote de MENTOR.
Il est à remarquer que ces zones ont fait l’objet du projet SALEMM (www.salemm.org), auquel les partenaires et la plupart des institutions concernées ont participé comme partenaires associés. C’est à partir des résultats de SALEMM qu’a été définie la proposition d’action du projet MENTOR.

OBJECTIFS GÉNÉRAUX ET SPÉCIFIQUES

L'objectif général de l’action est de contribuer à l’amélioration des schémas de migration temporaire et circulaire entre l’Italie, le Maroc et la Tunisie. 
Les objectifs spécifiques de l’action sont les suivants :

  1. Renforcer la coopération entre les services pour la formation, l’emploi et la jeunesse en Italie (Villes de Milan et Turin), au Maroc (villes de Beni Mellal, Khouribga et Fquih Ben Salah) et en Tunisie (ville de Tunis).
  2. Améliorer les compétences des opérateurs pour la jeunesse et pour le travail des territoires intéressés afin de promouvoir la migration circulaire et temporaire des jeunes.
  3. Augmenter les informations fournies aux citoyens tunisiens et marocains sur la migration légale circulaire et temporaire vers l'Italie et l'UE.
  4. Accroître l'accès au marché du travail des jeunes Tunisiens et Marocains dans leurs pays d’origine suite aux opportunités de formation en Italie (Turin et Milan), à travers une amélioration opérationnelle de l’article 27 de la loi italienne sur l’immigration.   

 

LES ACTIVITÉS PRINCIPALES  

  • Cartographie de toutes les parties prenantes à Milan et à Turin qui s’occupent de la jeunesse et de l’emploi (formation professionnelle, services pour l’emploi, centres de jeunesse, agences de formation, institutions, consulats, associations de migrants…) et entreprises potentiellement intéressées à accueillir des stagiaires provenant de pays tiers.
  • Cartographie de toutes les parties prenantes (entreprises, agences de formation, établissements de l’enseignement secondaire, universités, centres de jeunesse, centres d’information, services de loisirs, services d’éducation, etc., institutions, organisations de la société civile/organisations non gouvernementales, etc.) dans les territoires de destination au Maroc et en Tunisie susceptibles d’être concernés par la diffusion d’informations et/ou l’orientation sur les voies légales de migration vers l’UE pour les jeunes.  
  • Constitution de Comités locaux de concertation (réseaux des sujets concernés et cartographiés s’étant déclarés intéressés) dans chacun des 4 territoires mentionnés, afin de partager les expériences et de parvenir à des positions communes sur les procédures et les bonnes pratiques en vue d’améliorer les stages professionnels et les opportunités de mobilité temporaire et circulaire au sein de l’UE pour les jeunes Tunisiens et Marocains. 
  • Identification de secteurs économiques porteurs de croissance, et d’opportunités concrètes pour les stages post-professionnels, et de secteurs spécifiques où monter de nouveaux business dans les territoires cibles du Maroc et de la Tunisie.  Ces résultats seront utilisés pour définir l’appel aux candidatures pour la sélection des futurs stagiaires (lancé en même temps que la campagne de sensibilisation), adressé aux jeunes des régions cibles du projet. 
  • Campagne de sensibilisation et d’information pour les jeunes au Maroc et en Tunisie sur la migration temporaire et circulaire en Italie, notamment eu égard aux stages professionnels visant à constituer des opportunités aux fins de la croissance personnelle et du développement local ; à l’occasion de cette campagne est également lancé l’appel aux candidatures pour un stage avec le soutien de MENTOR (au total 20 stages).  
  • Sélection des 20 meilleurs candidats (10 du Maroc et 10 de la Tunisie), qui suivront un parcours de formation dans les 20 entreprises turinoises et milanaises disposées à les accueillir en stage. 
  • Formation avant-départ sur langue italienne et éducation civique/culture du travail. 
  • Stages professionnels à Milan et à Turin et renforcement des compétences : les 20 stagiaires suivront un stage professionnel de 3 mois dans les entreprises sélectionnées (où chacun sera inséré) à Turin et à Milan. MENTOR accompagnera ce processus à travers un programme de tutorat individualisé et de médiation culturelle.  
  • Accompagnement après-stage et soutien au lancement de start-up / insertion au travail pour 20 jeunes formés dans les pays d’origine. 

Le suivi de tout le processus permettra de définir des lignes guide et des recommandations sur les procédures opérationnelles durables / de succès pour la réalisation de stages professionnels entre l’Italie, la Tunisie et le Maroc. Ces lignes guide seront exposées lors de l’événement final à Tunis


LE RÉSEAU MENTOR

Le partenariat opérationnel du projet MENTOR est constitué par la Municipalité de Milan (chef de file), le Bureau de Coopération internationale, avec la Municipalité de Turin et l’APL – Agenzia Piemonte Lavoro ["Agence pour l’emploi de la Région Piémont"]. Le partenaire technique de cette initiative est l’association ANOLF Piémont, pour la mise en œuvre des activités au Maroc et en Tunisie. 
Chaque pays a vu l’adhésion d’acteurs institutionnels (voir « réseaux MENTOR »).  

 

Download